Google+

Facebook : Bientôt une rémunération pour les “fact-checkers” ? (Source : BEGEEK)

9 avril 2017 par Rida Benotmane

FACT-CHECKERS

Facebook vient d’annoncer une série de mesures permettant de lutter contre les fausses informations. Le réseau social se dit prêt à rémunérer les médias qui collaborent en ce sens.

Depuis les accusations d’avoir favorisé l’élection de Donald Trump en laissant de fausses informations circuler, Facebook prend très au sérieux la problématique des « fake-news ».

Les équipes du réseau social ont dévoilé une série de mesures afin de contrer ce phénomène parmi lesquelles, la possibilité de rémunérer les personnes qui collaborent à débusquer ces fausses informations.

« Relation commerciale envisagée »

C’est dans une interview accordée au Financial Times par Adam Mosseri, vice-président de Facebook, que le réseau social a détaillé ces nouvelles mesures. « Une relation commerciale est envisagée et nous y sommes très ouverts. Nous tenons à nous impliquer de manière responsable et s’il faut passer par un accord financier, c’est tout à fait possible de notre côté. » a-t-il précisé.

Depuis plusieurs semaines, un système de vérification des informations est en place dans plusieurs pays (États-Unis, France, Allemagne). Son fonctionnement se base sur une synergie entre les utilisateurs qui signalement de fausses informations et certains médias triés sur le volet (AFP, Le Monde, BFMTV ou encore France TV pour la France) qui sont chargés de valider ou non ces signalements sur une plateforme spécifique.

Lorsqu’une information est signalée comme fausse par au moins deux médias « modérateurs », un avertissement est alors affiché sur le fil d’actualité.

Une petite FAQ de la fake-news

En plus de se réserver une petite enveloppe pour ces « fact-checkers », Facebook vient de dévoiler un espace pour éduquer les internautes à la détection des fausses informations. Mis en place dans 14 pays, dont la France, ce guide sera accompagné d’une campagne de sensibilisation publiée dans la presse écrite et web dans les semaines à venir.

On le voit, les géants du web ne veulent plus qu’on leur reproche de ne pas prendre cette problématique des fake-news à bras le corps. Google de son côté vient de mettre en place un affichage spécifique sur la fiabilité des informations qui ressortent dans son moteur de recherche.

Source : BEGEEK
Publicités

Tags

Agence nationale des réglementations des télécommunications Al Fahad Security Systems Apple Association des droits numériques Blockchain Brevets Certificat de confomité Certificat électronique sécurisé Chris Coleman CJUE CNIL Code du travail Commission Nationale du Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel Conseil supérieur de la défense nationale Cryptographie Dahir des Obligations et Contrats DaVinci Digital Labor Direction générale de la surveillance du territoire Données personnelles DPO Droit d'auteur Droit du numérique Droit du travail Droit marocain du travail E-commerce E-learning Espionnage Etimad Facebook FAI Faiçal Tanarhte FSSYS MAROC Fédération internationale des droits de l’homme GEN MED Google Hacking Team IBM Iphone Justice Liberté d'expresion Logiciel loi n° 09‐08 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel Loi n°31.08 édictant des mesures de protection du consommateur Loi n°53.05 relative à l'échange électronique des données juridiques Mamfakinch Maroc Télécom Obligation de consultation Omar Guessous Privacy international Propriété intellectuelle Qosmos Qualcomm Remote Control System Reporters sans frontières Responsabilité civile RGPD Robots Russie Santé en ligne Signature électronique Signature électronique sécurisée Soma Technics Streaming Surveillance Taechir Technologies civiles de sécurité Technologies de l'information et de la communication Travail à domicile Trump Twitter Télétravail Uber Vente à distance Vie privée

Recevez nos dernières publications

JurilexBlog | Droit des nouvelles technologies et propriété intellectuelle par Gérard HAAS, avocat à la Cour.